courbe suivante courbe précédente courbes 2D courbes 3D surfaces fractals polyèdres

CISSOÏDE DE DIOCLÈS ou CISSOÏDE DROITE
Diokles' cissoid, Kissoide des Diokles

Courbe étudiée par Dioclès, 180 av. J.C. ; Fermat ; Huygens.
Du grec Kissos : lierre, en lien probablement avec les nervures... 
Dioclès (IIème siècle av. J.C.) : mathématicien grec. 

 
Équation polaire :  .
Équation cartésienne :   (la courbe  est étudiée ici). 
Cubique circulaire rationnelle à point de rebroussement.
Paramétrisation cartésienne rationnelle : , soit  (avec t = tanq).
Angle tangentiel cartésien :  .
Abscisse curviligne :  .
Rayon de courbure :  .
Aire entre la courbe et son asymptote :  .

La construction la plus simple de la cissoïde droite se fait par double projection sur 2 droites parallèles : étant donnés deux droites parallèles (T) et (T ') et un point O de (T '), un point variable P de (T) se projette en Q sur (T'), lequel se projette en M sur (OP) : la cissoïde droite est le lieu de M.

Comme toute cubique circulaire rationnelle, la cissoïde de Dioclès peut être définie comme :
 - la cissoïdale de pôle O d’un cercle de rayon R passant par O et d’une droite parallèle à la tangente en O distante de 2R du cercle (ici (C) est le cercle de diamètre [OA] avec A(-a,0)).
 

construction par médiane cercle droite


construction cissoïdale équivalente

 - la podaire d’une parabole par rapport à son sommet (ici la parabole de sommet O et de foyer F, symétrique de A par rapport à O).

 - l’inverse d’une parabole par rapport à son sommet (ici la parabole de sommet O et de foyer A, le cercle d'inversion étant le cercle de centre O passant par A).

Comme toute cubique circulaire rationnelle droite, la cissoïde droite se construit
 par la méthode de l'équerre de Newton
comme kiéroïde

Elle peut encore être définie comme :
 
- le lieu du sommet d’une parabole roulant sans glisser sur une parabole isométrique, les deux paraboles étant extérieures l’une à l’autre, et les sommets venant en contact (voir à orthotomique).
-  le lieu du foyer d'une parabole variable de sommet fixé et passant par un point fixé (voir à glissette).
- l’orthocaustique d'une cardioïde par rapport à son sommet (ici, cardioïde de point de rebroussement (a, 0) et de sommet (4a, 0)).
- courbe de Rosillo : un diamètre [BC] d'un cercle étant donné, et un point P décrivant ce cercle, la cissoïde est le lieu du point d'intersection de la perpendiculaire à [BC] passant par P et de la parallèle à (CP) passant par B.

Elle est enfin également un cas particulier d'hyperbole cubique et d'ophiuride.
 
La cissoïde de Dioclès est une duplicatrice : si B est le point de coordonnées (0, 2a) et C le point d'intersection de (C) avec (AB), les coordonnées du point X d'intersection de (OC) avec (T) sont (a ).

 
La développée de la cissoïde droite est la quartique polynomiale .
Figure à ne pas confondre avec celle formée de la tractrice et de sa développée la chaînette.
Sa polaire par rapport au cercle de centre O et de rayon a est une parabole semi-cubique

 
courbe suivante courbe précédente courbes 2D courbes 3D surfaces fractals polyèdres

© Robert FERRÉOL, Jacques MANDONNET 2010